⊱ whenever your world starts crashing down.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
LIBERA NOS A MALO
∞ posts : 89
∞ arrivé le : 30/07/2012
∞ âge : 25
∞ avatar : → paul wesley.
∞ crédit : → avatar par timeless (bazzart) ; gif et signature de klefansex (tumblr).



MessageSujet: ⊱ whenever your world starts crashing down. Dim 5 Aoû - 10:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I walked across an empty land, i knew the pathway like the
back of my hand. I felt the earth beneath my feet, sat
by the river and it made me complete.

Une pluie fine tombait sur la ville de Shannon en cet après-midi d'août. Lydia et Ethan avaient vaqué à leurs occupations tôt le matin et l'appartement du 93, St-Jude était donc nimbé de l'humeur misérable de son dernier occupant : Sebastian. Avachis sans la moindre classe dans l'un des canapés du rez-de-chaussée, il ressemblait à s'y méprendre à une loque. Portant un simple t-shirt et un caleçon, il s'était enroulé tel un nem dans une couverture - qui aux vues des motifs, ne lui appartenait très certainement pas - et tenait entre ses mains, un énorme pot de crème glacée au caramel... Et il détestait le caramel. En faite, à cet instant, il détestait beaucoup de choses et particulièrement les mecs! Son mec plus précisément, ou non!, son ex. L'espèce d'abruti congénitale qui venait de le larguer comme un malpropre parce qu'il partait vivre à Londres et qu'il avait refusé de son côté de quitter Shannon. Mais sa vie était à Shannon!, pensa-t-il pour la énième fois en trois jours. Sa famille habitait dans cette ville, son frère allait entrer à l'Eagna cette année, ses meilleurs amis suivaient également un parcours universitaire ici-même! Alors, il tentait de se convaincre qu'il avait pris la bonne décision par diverses méthodes : le premier soir, il avait pris une cuite monumentale en entraînant Ethan avec lui. Le lendemain, lorsqu'il s'était enfin levé, il s'était mis en tête de faire la totalité du circuit cycliste de la ville - ce qu'il avait fait. Et aujourd'hui, il avait opté pour une solution plus radicale - et accessoirement plus féminine : en s'écroulant devant un film et en se gavant de glace. Celle-ci étant à double usages car, il avait perdu près de deux kilos en moins de deux jours et si jamais quelqu'un s'en apercevait, il en entendrait parler pendant des mois avec ses antécédents. Et il n'avait en toute franchise, vraiment pas besoin de ça!

Alors qu'il était en admiration devant Ewan McGregor, un bref coup à la porte d'entrée se fit entendre. Il fronça les sourcils, attendant. Vu que le silence persistait en dehors des paroles des personnages à l'écran, il haussa les épaules et se reconcentra sur le film. Et cela se reproduisit. Pensant à un agent de commerce ou à Ethan ayant oublié ses clés, il se leva à contre-coeur, trainant les pieds pour aller ouvrir. « C'est à quel... sujet. » lâcha-t-il. Sa voix qui avait débuté terriblement monotone avait pris un accent plus surpris sur la fin. Il se tenait désormais, presque paralysé, les yeux écarquillés et la bouche ouverte devant le nouvel arrivant. Merde! Telle était la pensée qui ne cessait de passer et repasser dans son esprit depuis qu'il l'avait reconnu. "Notre quatrième colloc pourrait arriver dans la journée." avait dit Lydia, avant de partir. Il n'y avait que peu prêté attention, pas franchement enchanté de voir sa crise de déprime troublée par un inconnu. Mais ça... Ca, il ne s'y était pas attendu! Parce que le type qui se tenait avec ses bagages sur le seuil n'était pas le boulet qu'il s'était imaginé loin de là. « Euh... Je t'en pris, entre. Fait comme chez toi! » fit-il, hébété. Il se serait frappé : "fait comme chez toi", non mais vraiment! Refermant la porte en grimaçant lorsque l'autre fut entré, il se frotta le visage dans l'espoir d'avoir un peu moins l'air du dépressif qu'il était... même si sa tenue et ses cheveux en bataille, sans compter le pot de glace et le paquet de mouchoir qui trônait sur la table basse, ne devait pas vraiment aller dans ce sens. Toujours un peu perdu, il tendis une main au blond : « Je m'appelle Sebastian. Et toi, tu dois être notre dernier colloc, enfin Eamon, enfin je veux dire Monsieur, Prince, Monsieur. Euh, je... » Il s'empourpra, son visage excessivement pâle ces derniers jours prit la teinte d'une tomate bien mur en l'espace d'à peine quelques secondes. Oh, le con!, ne put-il s'empêcher de se morigéner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
∞ posts : 21
∞ arrivé le : 02/08/2012
∞ avatar : Joseph Morgan
∞ crédit : Tumblr & Aurélie



MessageSujet: Re: ⊱ whenever your world starts crashing down. Dim 5 Aoû - 15:54

Ce fut avec un grand plaisir non dissimulé qu'Eamon quitta sa famille et le luxueux château dans lequel il venait de passer son dernier mois de vacances, sous la pression parentale. Il n'aimait pas particulièrement devoir respecter ses devoirs dus à son sang, et aurait largement préféré être avec ses copains à Shannon, plutôt que se faire draguer par toutes les minettes qui se voyaient futures Kate Middleton, pas qu'il est quelque chose contre cette dernière, au contraire, elle était plutôt sympathique. Mais il ne souhaitait déjà pas se marier, encore moins avec une fille, mais il ne pouvait décemment pas annoncer à toute la nation son homosexualité, sous peine d'être renié, et coupé du testament...encore que, ça signifiait ne plus assister aux séances protocolaires...c'était une chose à garder sous le coude, avant qu'il ne devienne dingue...

Il arriva quelques heures plus tard à Shannon, ses lèvres s'étirant en un large sourire. Il avait hate de retrouver ses amis, mais surtout de pouvoir emménager dans leur maison. Ethan avait eu la brillante idée de ramener tout le monde sous le même toit. Le loyer était certes un peu élevé ce qui expliquait la présence d'un 4ème colocataire, dont Eamon n'avait pas encore fait la connaissance. Il avait demandé des détails à Lydia mais tout ce que cette dernière lui avait dit c'était qu'ils allaient sûrement bien s'entendre. Eamon l'espérait en tout cas, il avait vécu seul ces dernières années, et ne tenait pas à recommencer si ça se passait mal avec le colocataire.

Grâce à une navette, il arriva à la maison en un quart d'heure, depuis qu'il l'avait visitée, le décor avait quelque peu changé grâce aux petites touches de Lydia, ce qui le fit sourire. N'ayant pas encore ses clés, il du toquer à la porte, de loin il pouvait entendre le bourdonnement de la télé, au moins il n'aurait pas à attendre dehors. Après quelques minutes d'attente, il toqua de nouveau et plaqua le plus beau de ses sourires sur ses lèvres mais son visage se figea en reconnaissant l'inconnu de la fête. Car malgré les mois qui étaient passés, il ne l'avait pas oublié, au contraire même.

Lydia, la traîtresse, elle avait sûrement monté ce coup foireux...Mais elle attendrait, il fallait faire bonne impression, surtout pour leur rencontre 'officielle'.

"Bonjour je suis le dernier coloc' à emménager..." répondit il tout en se retenant de regarder le jeune homme de haut en bas. Malgré lui, ses yeux décidèrent de faire ce qu'ils voulaient et il nota deux choses : la première était que Sebastian était plutôt bien foutu, la seconde était que ce look sortit du lit lui allait à ravir, même trop au vu des idées mal placées qui venait dans l'esprit d'Eamon. Ce dernier profita que Sebastian le laissait passer pour entrer, notant rapidement le film figé sur Erwan MvGregor, mais surtout le pot de glace et les mouchoirs. Peine de coeur ? Eamon se retourna vers le jeune homme, un sourire cette fois ci débile plaqué sur ses lèvres, parce que malgré tout, il était content que ce soit lui le coloc' inconnu, même si vivre à côté et refréner ses envies serait probablement compliqué...

"Eamon suffira..." dit il simplement en serrant la main de Sebastian, superbe prénom d'ailleurs. Et Eamon ne put s'empêcher de se dire qu'avec son air un peu géné, et ses joues empourprées, Sebastian semblait très...ooook, il arrêta cette pensée sur le champ et posa son sac sur le sol.

"J'espère que je ne dérange pas trop..." reprit il en faisant un geste vers la télé. Apparemment, il était seul, les amoureux probablement de sortie...à croire que Lydia avait aussi planifié ce moment...elle allait le payer.

"Je suis ravi de faire enfin ta connaissance, depuis le temps..."
réalisant sa boulette, il se mit à rougir lui aussi mais se reprit vite, "...je veux dire, depuis que Lydia m'a dit que nous avions enfin notre 4ème colocataire."

Eh ben, ça promettait du grand n'importe quoi tout ça, s'il n'arrivait pas à se contrôler tous les trois mots...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

⊱ whenever your world starts crashing down.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shannons district :: St Jude :: Appartement 93A-